Acné de la femme

1- Mélanger les produits anti-boutons

Fausse bonne idée, je vous le dis tout de suite ! Il est bien sûr compréhensible que vous cherchiez par tous les moyens une solution, mais n’oubliez pas que certaines substances sont incompatibles, et qu’à vouloir trop bien faire, on en arrive souvent à irriter sa peau. Or dans l’acné, toute irritation aggrave la situation ! Inutile donc de combiner ensemble soins des copines + huiles essentielles + astuces de youtubeuse + crèmes exfoliantes + remèdes de grand-mère etc…Vous voyez de quoi je parle ? Ceci est également contre-productif si vous modifiez à votre goût l’ordonnance de votre dermato, pour n’en faire qu’à votre tête. De l’autonomie d’accord, de l’expérimentation non !

Pour éviter de vous éparpiller, tenez vous en à 2 ou 3 principes actifs au total. Vous avez une prescription de vitamine A acide ? N’y ajoutez pas un soin exfoliant à base d’acide de fruits ou d’acide salicylique. Si vous préférez les huiles essentielles ou les solutions naturelles, utilisez des produits à ingrédient unique ou prêts à l’emploi, plutôt que de chercher en vain la recette miracle…et de la tester sur votre peau !

 

2- Décaper votre peau

Lorsqu’on a de l’acné, la tentation est grande de vouloir nettoyer sa peau en profondeur. Ce besoin de purifier et d’assainir votre épiderme est compréhensible, mais il n’est pas bon pour vos boutons. Car à vouloir trop bien faire, vous allez irriter votre peau et la dessécher. En réaction, la peau secrète plus de sébum, et génère plus de gros boutons rouges. Tenez-vous en à une routine de nettoyage et démaquillage efficace quotidiennement (type gel moussant ou lotion micellaire + lotion tonique), et réserver les nettoyages profonds pour les week-ends. Vous êtes alors autorisée à faire un gommage appuyé, à passer une brosse nettoyante ou à forcer sur le scrub. Mais pas tous les jours !

 

3- Faire exploser vos boutons

Bon, ce n’est pas un scoop, mais il est bon de le rappeler régulièrement: ne manipulez pas vos lésions d’acné ! Même si cela vous soulage sur le moment, vous ne faîtes qu’aggraver le problème et gêner la cicatrisation. Au fur et à mesure, vous stimulez l’apparition de nouveaux boutons autour de celui sur lequel vous vous êtes acharnée, et vous créez des cicatrices rouges, brunes ou en creux. Or il n’est pas toujours facile de traiter les cicatrices d’acné. Alors plutôt que de prendre un abonnement en consultation de dermatologie, achetez-vous du papier bulle et défoulez-vous dessus !

 

4- Sécher votre acné au soleil

Mettre ses boutons au soleil, par manque d’information ou comme apparente solution de facilité, peut vous couter cher ! Idem pour les cabines de bronzage. Se réfugier sous les UV est vraiment une très grosse erreur. En effet, s’il est indéniable que le soleil a un effet anti-inflammatoire rapide sur les boutons, les suites sont difficiles à gérer. Je m’explique. Sous l’effet du soleil, la peau s’épaissit, elle devient donc plus sujette aux lésions d’acné rétentionelle comme les points noirs et microkystes. De plus, le sevrage de soleil, au retour des vacances, s’accompagne d’un effet rebond de l’acné avec aggravation des lésions. Le soleil provoque également des taches brunes sur tous les anciens boutons rouges. Et ces tâches ne partent pas facilement, surtout sur les peaux mates ou sombres. Par ailleurs, vous devez savoir que la plupart des soins anti-acné, sur ordonnance ou non, naturel ou non, ne sont pas compatibles avec le soleil. Enfin, à moyen et long terme, ces expositions solaires répétées vieillissent la peau, et provoquent parfois malheureusement des cancers.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable de protéger du soleil toute zone de peau acnéique (traitée ou non), et de voir avec votre dermato quelle prescription suivre lors des vacances au soleil.

 

5- Vous désespérer dans votre coin

L’acné est une maladie longue, injuste et déprimante. Mais elle ne doit pas vous mener à des situations d’enfermement ou d’évitement. De nombreux traitements existent : remboursés ou non, médicamenteux ou non. Des solutions alternatives méritent d’être testées dans certains cas (exclusion de certains aliments, changement de mode de vie…). Ne passez pas votre temps à ruminer devant votre écran, sur des forums ou des sites douteux. Consultez ! Généraliste, dermato, gynéco, voire endocrinologue en cas de problème hormonal, ces spécialistes sont là pour vous aider.

Et si vous avez le sentiment que votre dermato ne peut rien pour vous, c’est que vous n’avez pas trouvé le bon interlocuteur. Peut-être est-il temps d’en changer ?

Ne passez pas non plus à côté de votre vie: sortez, regardez les gens dans les yeux, faites du sport…Toutes ceci doit se mettre en place pour vous aider à garder confiance en vous.

 

Sur le même sujet :

- 30 ans et toujours des boutons : que faire ?

- Acné : quand consulter une dermato (ou en changer) ?

- Acné : des soins naturels et bio qui marchent vraiment

- Comment traiter les cicatrices d’acné ?

- Peau grasse : 5 erreurs à éviter

Tags: acné