boutons d'acné

Quel est le profil des adultes touchés par l'acné ?

L'acné de l'adolescent pouvant se prolonger jusqu'à 20-22 ans, ce n'est qu'après cet âge que l'on parle d'acné de l'adulte. Cette acné peut prolonger une acné juvénile, ou apparaitre après 25 ans chez des sujets qui n'ont jamais eu de boutons.

Il s'agit majoritairement de femmes. Il y  aurait même 40 à 50 % des femmes touchées par l'acné selon les études les plus récentes menées en France.

 

Y a-t-il des causes connues à cette acné de l'adulte ?

Là où l'on peut identifier les modifications hormonales de la puberté, difficile d'extrapoler chez l'adulte. Il est également préoccupant de constater que cette acné touche surtout les femmes urbaines au mode de vie occidental. Cela conduit à explorer aussi des causes externes ou environnementales.

Parmi les causes à rechercher dans l'acné de l'adulte, on doit penser à:

- des causes hormonales:  un dérèglement pathologique doit être systématiquement évoqué. Surtout s'il s'y associe d'autres signes d'hyperandrogénie, comme une pilosité excessive, ou une chute de cheveux.

- des causes médicamenteuses: pilules principalement, ou stérilet hormonal. L'usage régulier de corticoïdes également peut induire de l'acné, pour citer les médicaments les plus fréquents.

- le mode de vie: stress, pollution...Difficile à éviter, mais très évocateur lorsque s'acné s'améliore en vacances.

- l'alimentation: l'acné de la femme est souvent aggravée par la consommation d'aliments sucrés, gras, ou de laitages.

 

Pourquoi cette acné de l'adulte est-elle si mal vécue ?

L'impact de l'acné sur la qualité de vie est immense et a longtemps été sous-estimé. Les patients font l'objet de jugements hâtifs, sévères et peu valorisants, dans le cadre de leur vie professionnelle et leurs interactions sociales.

Le regard de l'autre est omniprésent. Et la pression de l'apparence est permanente au travail.

De plus, les patients se rendent compte que leur acné s'inscrit dans la durée, et qu'ils n'en voient pas la fin. Contrairement à l'acné de l'adolescent qui est censée s'arrêter spontanément à un certain âge, l'acné de l'adulte n'a pas de limite dans le temps.

Enfin, cette acné est plus difficile à traiter, ce qui en fait une pathologie désespérante.

 

Quelles sont les différences de prise en charge par rapport à l'acné juvénile ?

Dans le cadre de l'acné de l'adulte, la prise en charge est assez différente, même si les médicaments à notre disposition sont les mêmes que chez les jeunes patients.

La prise en charge doit débuter par une "enquête" sur les facteurs aggravants, souvent présents:

- mode de vie peu sain.

- alimentation à revoir.

- contraception non adaptée.

- médicaments aggravants.

On doit aussi rechercher systématiquement, par l'interrogatoire et un examen attentif, des signes qui orientent vers un problème hormonal. 5 à 10% des Françaises sont concernées par des dérèglements hormonaux avec hyperandrogénie, ce n'est donc pas si rare.

Ensuite, les patientes adultes n'ont pas toujours la possibilité d'être traitées comme les adolescents. Leur peau est souvent plus sensible et supporte moins les soins locaux irritants. D'autre part, les projets de grossesse contre-indiquent un certain nombre de médicaments.

Enfin, une bonne entente entre la patiente te le médecin est nécessaire. Là où les ados peuvent compter sur le soutien de leur parents, les adultes se retrouvent seuls à gérer leur peau. Ils passent du temps sur divers sites internet et ont tendance à changer souvent de médecin, ce qui nuit à la cohérence du traitement.