cicatrices d'acné avant/après traitement

Les marques résiduelles rouges ou brunes

Ces marques fréquentes peuvent être durables, il ne faut donc pas négliger leur prise en charge. Dans un premier temps, les crèmes à base de vitamine A acide sont à débuter, car elles apportent un effet peeling, tout en stimulant la réparation cutanée et en gommant les marques brunes. Ces crèmes sont disponibles sur prescription médicale pour les plus fortement dosées.

En cas d'échec de ces crèmes, les peelings doivent être envisagés:

- au TCA pour les peaux claires et les marques rouges.

- aux acides de fruits pour les peaux plus sombres et les marques brunes.

 

Les cicatrices en cupules

Ces cicatrices s'atténuent grâce à des lasers généralement ablatifs. Il s'agit donc de poncer la surface de la cicatrice et de stimuler en profondeur le renouvellement du collagène afin d'émousser les bords et de combler la profondeur des lésions en creux. Les lasers CO2 et erbium sont les plus utilisés, en mode fractionné ou non.

 

Les cicatrices en pic à glace

Dans ce cas où les cicatrices sont très creusées (en pic), le laser fractionné seul risque d'être insuffisant. Le fond des cicatrices est profond et il peut exister des adhérences sous les cicatrices, qui limitent l'efficacité du laser. Le premier geste est donc souvent un geste chirurgical local: le relèvement des cicatrices afin de remonter le fond et les bords au niveau de la peau normale adjacente.  Ce geste peut se faire sous anesthésie locale et consiste à découper avec un bistouri circulaire le tour de la cicatrice, à l'emporte-pièce. On remonte ensuite la cicatrice au niveau de la peau et on laisse cicatriser. Dans un deuxième temps, le ponçage des cicatrices devenues moins profondes se fera au laser CO2, fractionné ou ultrapulsé.

 

Photo: www. elitemedispa.com