Femme tenant une plaquette de pilule

Le choix d'une contraception orale n'est pas aussi simple qu'il y parait. Certes, il convient de suivre les recommandations de la Haute Autorité de Santé, qui privilégient les pilules de 2ème génération, moins à risque d'accident thrombo-embolique. Mais chez certaines femmes, cela peut conduire à des acnés rebelles ou sévères.

Si vous êtes totalement perdue, vous pouvez commencer par consulter cet article: "Acné et pilule: comment choisir".

Si vous êtes déjà aux prises avec l'acné, peut-être vaut-il mieux éviter certaines pilules, qui risqueraient d'aggraver les boutons. Il faut aussi vous poser la question de savoir si l'acné s'est déclarée ou aggravée après mise en route de la pilule.

Généralement, les pilules qui risquent d'aggraver l'acné sont celles contenant du lévonorgestrel ou du norgestrel, des progestatifs de synthèse qui peuvent avoir un effet androgénique (acné, pousse de poils, chute de cheveux…). On retrouve également le lévonorgestrel dans certains stérilets, et dans la "pilule du lendemain".

Les pilules contenant du lévonorgestrel ou du norgestrel sont les suivantes:

- Adépal

- Amarance Gé

- Daily Gé

- Ethinyl/Levono Teva

- Evanecia Gé

- Leeloo

- Levono/ethiny Biogaran

- Levonorgestrel/Ethynil Zentiva

- Levonorgestrel/Ethinylestra Eg

- Levonorgestrel/ethynilestradiol Mylan

- Lovapharm Gé

- Lovavulo

- Ludéal Gé

- Minidril

- Optilova

- Pacilia

- Perléane

- Trinordiol

- Stéridril

- Trinordiol

- Zikiale

 

Si vous prenez une de ces pilules de 2ème génération et que vous n'avez aucun désagrément, inutile de changer car ces contraceptions hormonales sont celles qui ont le plus faible risque thrombo-embolique. Si en revanche, vous êtes aux prises avec l'acné, alors il faut faire le point avec votre gynéco. Une pilule de 3ème ou 4ème génération peut être discutée s'il n'y a pas de contre-indication.

Dans tous les cas, il revient à la gynécologue de prendre la décision finale de la prescription, en accord avec la patiente bien entendu. Mais la peau n'est pas prioritaire pour guider le choix de la pilule. En cas de contre-indication à une pilule récente, il vaut mieux arrêter la pilule et opter pour une contraception mécanique par préservatif ou stérilet, puis voir ce qu'il advient de l'acné (amélioration ou non à l'arrêt de la pilule).

 

Photo:wwwwomenshealthmag.com

Tags: acné pilule