Femmes devant un gratte-ciel

Comment la pollution affecte-t-elle les cheveux ?

Tout comme la peau, les cheveux sont au contact quotidien de la pollution. Mais eux ne bénéficient pas d’un soin de jour protecteur. De ce fait, ils manifestent assez rapidement des symptômes dus à la pollution. En ville, l’air est chargé en poussière, plomb, fumée, microparticules, nickel, arsenic, hydrocarbone…Ces polluants se retrouvent dans les cheveux de plusieurs façons : par contact direct des cheveux avec l’air ;  par pénétration de ces particules dans la peau du cuir chevelu et diffusion au niveau des bulbes capillaires ; et par voie sanguine car les toxiques que nous respirons passent dans le sang et sont ensuite répartis dans tous nos organes, dont la peau et les cheveux.

 

Quels sont les effets de la pollution sur les cheveux ?

Les effets des polluants urbains sur les cheveux sont multiples, mais tout le monde n’en soufre pas de la même façon. Il existe des prédispositions individuelles à développer certains symptômes, et il existe aussi des effets cumulatifs entre la pollution et d’autres perturbateurs (médicaments, tabac, pilule..).

Les effets actuellement connus de la pollution sur les cheveux sont les suivants :

- Chute de cheveux (par un mécanisme d’asphyxie des bulbes et/ou par effet perturbateur endocrinien).

- Cheveux secs.

- Cheveux cassants, fourchus, fragiles.

- Cheveux en manque de vitalité.

- Ralentissement de la pousse des cheveux.

- Apparition ou aggravation de pathologies du cuir chevelu : irritations, démangeaisons, pellicules…

 

Comment protéger ses cheveux de la pollution ?

S’il nous est impossible de maitriser la qualité de l’air extérieur, et sans attendre que nos maires daignent s’en occuper, on peut protéger ses cheveux de la pollution de plusieurs façons :

- Faire des masques hydratants toutes les semaines, même si vous n’avez pas l’impression d’avoir les cheveux secs. Restaurer une couche externe de qualité sur les fibres capillaires empêche les toxiques d’y pénétrer.

- Faites également des masques détox au charbon végétal une fois par semaine. Cet actif pompe littéralement les microparticules et le sébum, il est incontournable ! Si vous avez des difficultés à trouver un soin prêt à l’emploi, vous pouvez acheter de la poudre de charbon végétal, et faire un masque avant de vous laver les cheveux. Un bon rinçage est nécessaire si vous ne voulez pas vous retrouver avec de la poudre noire encore visible sur les cheveux clairs !

- Protégez vos cheveux du soleil en été. Les UV abiment également les cheveux, et les rendent plus vulnérables à la pollution. Inutile de cumuler les deux !

- Utilisez toujours des shampooings doux ou apaisants afin de ne pas irriter le cuir chevelu. Selon voter type de cheveux, les shampoings sont à faire tous les 2-3 jours.

- Rincez vos cheveux à l’eau le soir lorsque vous avez passé du temps en extérieur, ou faites un shampooing doux.

- Limitez le tabac lors des pics de pollution, afin d’éviter un effet cocktail.

- Assainissez l’air ambiant à la maison, afin d’éviter tout effet cumulatif.

- Pratiquez une activité physique régulièrement, afin d’oxygéner le cuir chevelu.

- Faites une cure de compléments alimentaires pour cheveux fragiles pendant 3 mois, 1 à 2 fois par an (idéalement printemps et automne), afin de fortifier et nourrir les fibres.

 

Sur le même sujet :

- Les effets de la polution sur la peau

- Stop à la chute de cheveux !

- 10 aliments pour avoir de beaux cheveux

- 5 remèdes naturels pour avoir de beaux cheveux

Tags: pollution