Femme brossant ses cheveux

1-Limitez le tabac !

Le tabac accélère les chutes de cheveux de deux façons. D’une part en diminuant la vascularisation du cuir cheveux, ce qui prive les bulbes capillaires de sang frais, oxygène et nutriments. D’autre part, en ayant une action hormonale qui fait tomber les cheveux.

Si vous êtes sujette à la chute de cheveux automnale, réduisez la cigarette pendant quelques semaines, cela fera du bien au cuir chevelu.

 

2- Boostez vos réserves en fer !

Vous allez en avoir besoin pour « fabriquer du cheveu » tout l’hiver, alors autant vous constituer des stocks conséquents pour éviter toute baisse de régime capillaire dans quelques mois. Sachez également que cela limitera la fatigue et augmentera vos capacités de défense contre les microbes. Alors, débutez ce petit programme dès à présent :

- Chargez vos assiettes de fer facilement assimilable. Inutile de vous précipiter sur des compléments alimentaires (pas toujours bien tolérés sur le plan digestif), il suffit d’alterner les groupes d’aliments suivants au cours de la semaine : lentilles, légumes secs, abats, viande rouge, céréales enrichies en fer

Limitez le thé. En effet, le thé gène l’absorption du fer. Limitez-en la consommation, et n’en buvez qu’à distance des repas.

Gorgez-vous de vitamine C. Au contraire du thé, les aliments riches en vitamine C améliorent la biodisponibilité du fer dans l’organisme. Ruez-vous donc sur les agrumes, les kiwis, les poivrons, les cassis, le persil, les choux…

 

3- Faites le plein de vitamines !

Les vitamines B5 et B6 sont indispensables au bon renouvellement des cheveux. Elles sont présentes dans tous les compléments alimentaires anti-chute, mais vous pouvez tout à fait faire le plein avec des aliments sains, sans passer par des comprimés. Pour cela, consommez quotidiennement pendant 3 mois): des œufs, de la levure de bière, des céréales enrichies en vitamines du groupe B.

 

4- Activez quotidiennement la microcirculation du cuir chevelu !

Des cheveux sains et vigoureux doivent être oxygénés tous les jours. Or entre la pollution, le tabac, le stress et le manque d’activité physique, votre cuir chevelu est bien mal loti. Pour parer à cela sans trop changer vos habitudes, il suffit de masser tous les soirs votre crane, en appuyant un peu mais sans provoquer de traction sur vos cheveux fragiles. 2 à 3 minutes avant de vous coucher, ou lors du shampooing, assureront un apport de sang frais aux bulbes.

Certains jours, vous pouvez même effectuer ce massage avec une huile nourrissante pour les cheveux mal en point : huile d’avocat ou huile de coco, à laisser agir une heure (voire une nuit) avant de shampooiner.

 

5- Ayez les bons gestes pour vous coiffer !

Il ne s’agit pas là de savoir dans quel sens vous brosser les cheveux ou placer votre mèche, mais d’éviter les gestes qui tirent sur des cheveux fragiles et aggravent leur chute.

Les cheveux étant à la fin de leur cycle de croissance en cette période automnale, ils se détachent très facilement. Mais il ne faut pas provoquer cela. Vous éviterez donc soigneusement de :

- Vous faire des tresses serrées.

- Lisser vigoureusement vos cheveux.

- Vous brosser ou vous sécher les cheveux  énergiquement

 

6- Apprenez à vous détendre !

Le stress, aigu ou chronique, peut être à l’origine d’une chute de cheveux. En cette période de rentrée et de changement de climat, il est habituel que l’on se soit débordée, dépassée et sous pression. Il n’y a pas de recette miracle contre la charge de travail, mais se ménager des moments de répit dans la semaine ou le week-end est nécessaire pour limiter les effets du stress sur l’organisme, donc sur les cheveux. Réduisez les objectifs sur les taches non prioritaires, sortez marcher sans votre téléphone, enfermez-vous dans la salle de bain ou au club de sport..Bref, protégez-vous pour protéger vos cheveux !

 

Sur le même sujet :

- Stopper la chute de cheveux d’automne en 5 étapes

- Chute de cheveux chez la femme : quand s’affoler ?

- Chute de cheveux : quel bilan faire ?