resultat d'un peeling moyen

On entend par peeling moyen les peelings exfoliant la peau plus profondément que l'épiderme, jusqu'à la jonction dermo-épidermique ou le derme superficiel.

 

A qui s'adressent les peelings moyens ?

Les peelings moyens sont destinés à traiter de façon homogène le relief cutané et le teint. On les utilise surtout pour atténuer les ridules, les cicatrices d'acné, et donner un grand coup d'éclat aux peaux claires ayant abusé du soleil (héliodermie). Ils sont déconseillés sur les peaux sombres ou très mates en raison du risque de voir apparaitre des taches brunes après les rougeurs du peeling.

Les peelings moyens entrainent des suites visibles, comme un gros coup de soleil. La peau est rouge, puis vire au brun, puis pèle de façon très visible. Ces peelings nécessitent de s'organiser vis-à-vis du travail, et d'éviter de se montrer durant une semaine.

 

Avec quels produits sont-ils réalisés ?

On utilise du TCA de 20% à 40%, rarement du 50%. Selon les marques, le produit est liquide, gélifié ou solide. La concentration et le nombre de séances varie selon les indications et les contraintes du patient. Un peeling moyen sera obtenu en 3-4 séances de TCA 20% ou une séance de TCA 40%. Le nombre de couches appliquées lors de chaque séance détermine aussi la profondeur de pénétration du produit donc les suites et résultats.

Plus que la concentration du peeling, ce sont donc les modalités de réalisation qui conditionnent l'effet obtenu avec le TCA.

Plus rarement, le dermatologue peut utiliser de la résorcine en pâte, de maniement plus délicat. Ce produit nécessite au préalable la réalisation d'une application test (derrière l'oreille) pour détecter une éventuelle allergie à la résorcine.

 

Que peut-on en attendre ?

Une fois la période de desquamation passée, la peau est lisse, plus claire parfois rosée. Le teint est visiblement rafraichi, homogène, lumineux. Les taches sont moins nombreuses. Les rides et cicatrices sont immédiatement atténuées, mais le résultat va encore s'améliorer dans les mois qui suivent.

L'impression générale est d'avoir retiré une couche terne de la peau. S'il est difficile de chiffrer le résultat en "nombre d'années gagnées", il est fréquent que les patientes se sentent avoir une peau rajeunie de plusieurs années.

 

Quel est le déroulement ?

Le médecin démaquille au préalable la peau. Puis il la dégraisse à l'alcool ou à l'acétone. Il applique ensuite l'acide au moyen d'un instrument (compresse, coton, coton-tige...). Cette application assez désagréable: une sensation de chaleur intense voire de brulure est ressentie. Elle peut cependant être diminuée par l'utilisation d'un simple éventail, il ne faut donc pas hésiter à réclamer un peu d'air frais ou de quoi s'éventer. Le peeling se termine avec l'apparition de plaques blanches sur la peau, on parle de givrage, marquant l'atteinte du derme superficiel. Selon le produit utilisé, on applique une ou plusieurs couches successives.

La peau est ensuite apaisée par une brumisation d'eau thermale ou la pose de compresses humides. Une crème cicatrisante vient compléter le tout. Au moment de quitter le cabinet, le patient ressent encore une chaleur intense sur la peau, et un œdème apparait. Dans les jours qui suivent, la peau va virer au brun, puis peler de façon très marquée.

Des soins apaisants et cicatrisants sont nécessaires, de même qu'une éviction totale du soleil.

 

Combien ça coûte ?

Le prix de la séance varie de 150 à 500 euros.

 

Photo: www.susanfarleyaesthetics.co.uk