Traitement de l'ovale du visage

1) Des massages profonds à la maison

Vous n'y croyez pas ? Pourtant, ces gestes ont un intérêt sur un relâchement débutant, particulièrement chez les personnes qui font la moue ou serrent les mâchoires involontairement. Dans ce cas, en effet, les muscles du bas du visage tractent les tissus (derme et graisse) vers le bas, accentuant l'effet naturel de la gravité. Si vous vous réveillez le matin avec un pli horizontal bien marqué sur le menton, ou sous les commissures des lèvres, ou si vous crispez la mâchoire toute la journée, alors pensez aux auto-massages profonds.

Mais je conseille cette routine chez tout le monde en fait, car elle permet une bonne oxygénation de la peau, et une action relaxante préventive sur les muscles des joues et du bas du visage. Si vous pouvez y consacrer 10 minutes 2- 3 fois par semaine, c'est l'idéal. Les gestes doivent être symétriques, et permettrent de relâcher en profondeur les muscles du visage. Il s'agit donc d'un massage appuyé, provoquant des rougeurs sur la peau. Vous devez effectuer des petits gestes circulaires, partant du menton, et remontant vers l'oreille ou vers les tempes. Ceci peut se faire à sec, ou avec une huile si vous avez la peau sèche.

2) Stabiliser son poids

Avoir un poids stable est important pour conserver une certaine harmonie des volumes du visage. Car malheureusement, on ne prend pas et on ne perd pas du poids là où on le souhaite. Conséquence: votre visage peut s'empâter dans sa moitié inférieure lorsque vous grossissez, ou fondre et perdre son support graisseux dans les joues, lorsque vous maigrissez. Bref, un poids globalement stable vous préservera des aléas de l'effet yo-yo des régimes.

 

3) Les actes médicaux

Evidemment, les gestes médicaux ont toute leur place dans la prise en charge des relâchement modéré du visage. Cette situation est celles des femmes et hommes de 40 à 50 ans en général. Il est rarement question à cet âge de lifting, et les procédures peu invasives limitent efficacement la perte d'élasticité cutanée et l'affaissement des traits.

Entreprendre un geste médical esthétique nécessite au préalable une consultation avec un spécialiste, généralement un dermatologue, plus rarement un chirurgien plasticien ou un médecin esthétique. La discussion des actes les plus adaptés se fait évidemment au cas par cas, après examen du visage en position verticale (assis ou debout), sous l'effet de la pesanteur.

A l'issu de l'examen, plusieurs actes peuvent être proposés, seuls ou associés enter eux selon la nature de votre problème.

Les procédures de skin tightening:

Ce terme signifie "retendre  la peau", et désigne les actes dermatologiques effectués avec des appareils ayant une action en profondeur sur le derme. Lasers fractionnés, radiofréquences ou ultrasons sont les plus fréquents. Par effet de chauffe, ils induisent une contraction du collagène de la peau qui a un effet tenseur, et provoquent aussi une fabrication de tissu élastique dans le derme.

Les injections d'acide hyaluronique:

Il s'agit dans ce cas de corriger une perte de volume modérée ou d'atténuer des plis en injectant dans la peau un gel de comblement. Les zones classiques sont: les pommettes, les sillons naso-géniens, les plis d'amertume. Un petit effet liftant est obtenu lors des injections des pommettes, et est donc intéressant sur les relâchements débutants, lorsque le visage s'affine trop.

 

4) Pour les relâchements importants: la chirurgie

La chirurgie reste le traitement de choix lorsque le relâchement cutané est plus avancé. Elle s'adresse principalement aux patients de 50 à 60 ans.

Le lifting cervico-facial:

Le fameux lifting reste la solution idéale lorsque la peau est très relâchée au niveau du bas du visage et du haut du cou. Cet acte est effectué par un chirurgien plasticien et permet de restaurer un aspect naturel (et surtout pas "tiré") des traits.

Les fils tenseurs:

La pose de fils tenseurs vise à tracter vers le haut et l'arrière le tissu cutané, pour le repositionner lorsque l'affaissement est surtout marqué au niveau des joues. ce geste est moins invasif que la chirurgie mais doit néanmoins être pratiqué par un chirurgien, à mon avis. Consulter un chirurgien qui maitrise l'ensemble des techniques (lifting, fils tenseurs et lipofilling), et pourra donc choisir la plus adaptée, vous permettra d'avoir une prise en charge sur-mesure, et non pas un acte pratiqué par défaut, faute de pouvoir vous en proposer un autre.

Le lipofilling:

Le transfert de graisse, enfin, consiste à prélever sur le bas du corps du tissu graisseux et à le réinjecter au niveau du visage, afin de corriger une perte de volume en profondeur. Cet acte s'adresse à des personnes dont le visage s'est émacié, et pour lesquelles les injections d'acide hyaluronique seraient très insuffisantes.

 

Sur le même sujet:

- Comment avoir une peau plus ferme ?

- Du laser contre le relâchement du visage

- Comment améliorer l'ovale du visage sans chirurgie ?

- 10 astuces pour des joues fines et toniques