laser vasculaire

Pourquoi le visage rougit-il ?

Certaines zones du visage sont très riches en vaisseaux sanguins. Il s’agit du nez, des joues et du menton. Au début, ces vaisseaux sont fins, on ne les voit pas, sauf lorsqu’ils se dilatent. Alors la peau devient rouge et chauffe : c’est un flush, qui peut durer quelques instants ou de longues dizaines de minutes. Ces rougissements intempestifs peuvent être provoqués par des émotions (stress, gène, honte…), des variations brusques de température (par exemple en passant d’un endroit frais à une pièce chaude), et des aliments (alcool, épices, boissons chaudes…). Les agressions du visage par des soins inadaptés, du savon ou même de l’eau du robinet peuvent également provoquer des épisodes de rougissement.

Au fur et à mesure des années, les rougeurs s’installent et deviennent permanentes et la peau de plus en plus sensible. Les patients appellent cela de la couperose. Les dermatos préfèrent le terme de rosacée erythémato-télangiectasique, ou rosacée de stade 2. Bref, il y a des vaisseaux sanguins trop nombreux et trop épais. Il faut les coaguler si l’on veut améliorer l’apparence et le confort de la peau…et limiter la progression de la rosacée.

 

Comment agit le laser ?

Le laser émet une lumière qui va passer à travers la peau et se fixer sélectivement sur les vaisseaux rouges ou violacés. La chaleur ainsi générée au sein des vaisseaux est suffisamment forte pour entrainer leur coagulation. Autrement dit, le laser émet une énergie lumineuse suffisante pour "cuire" les vaisseaux sans abimer la peau  ou les autres structures adjacentes.

En pratique, lors d’une séance de laser, on fait varier les paramètres de façon à pouvoir traiter des vaisseaux de différents calibres ou de différentes couleurs.

Plusieurs sessions de laser sont nécessaires pour améliorer les choses : selon la nature et la densité des vaisseaux, de 2 à 4 séances sont prévues pour la première année de traitement. Des séances d’entretien sont ensuite souhaitables lorsque les rougeurs commencent à réapparaître, après quelques années en général.

 

Quels lasers privilégier ?

Pour s’attaquer à la couperose, toutes les machines ne se valent pas. Il faut que la lumière émise se concentre sur les vaisseaux sanguins. Il faut donc employer des lasers vasculaires. Les lasers KTP ou LCP sont généralement utilisés pour traiter les rougeurs. Parfois les lampes flash peuvent fonctionner aussi, si elles sont suffisamment énergétiques.

Enfin, si les vaisseaux sont bleutés ou violacés, un laser Nd:YAG 1064 est préférable. On utilise cette machine pour traiter les vaisseaux épais des ailes du nez, les vaisseaux foncés des joues, et accessoirement les varicosités des membres inférieurs.

Dans tous les cas, une première consultation de dermatologie est nécessaire. Il vous sera précisé la nature du laser envisagé, son coût, le nombre de séances prévisibles et les résultats attendus.

 

Sur le même sujet :

- Comment atténuer les rougeurs du visage ?

- Rosacée: quels traitements ?

- Les meilleurs soins anti-rougeurs