Vieille femme cubaine fumant un gros cigare

1- Fumer aggrave l'acné

Avis aux fumeuses, il existe une relation significative dose-dépendante entre la sévérité de l'acné et la consommation quotidienne de cigarettes. Et si les hommes développent "seulement" points noirs et pores dilatés, les femmes sont plus exposées aux kystes et microkystes du fait de l'action de perturbateur hormonal du tabac.

En effet, le tabac a une action anti-oestrogénique, c'est-à-dire qu'il diminue la proportion d'hormones féminines dans le sang. Chez la femme, ce déséquilibre entraine une augmentation de la proportion d'androgènes sanguins, les hormones masculines. Sur la peau, ce déséquilibre hormonal se manifeste par:

- une hyperséborrhée: une surproduction de sébum,

- des boutons rouges, kystes et microkystes,

- des pores dilatés.

 

2- Fumer vieillit la peau

Diverses études ont confirmé que fumer entraine un vieillissement cutané accéléré avec:

- des rides plus précoces et plus marquées,

- des rides dynamiques précoces autour de la bouche et des yeux,

- un teint terne, voire grisâtre chez les grands fumeurs,

- une peau déshydratée donc plus fragile,

-une peau plus fine et moins élastique.

 

Les mécanismes en causes sont multiples. Le tabac altère la microcirculation sanguine du derme  d'une part et génère un stress oxydatif chronique d'autre part. Il en résulte au sein de la peau les altérations suivantes:

- accélération de la dégradation des protéines du derme: élastine, collagène et acide hyaluronique,

- diminution de la synthèse de collagène,

- accumulation de fibres anormales et difformes dans la peau.

 

Par ailleurs, malheureusement, le tabac agit de façon synergique avec le soleil en ce qui concerne le vieillissement cutané.

Enfin, les effets du tabac sur le vieillissement cutané sont, là encore, dose-dépendants.

 

3- Fumer abime cheveux et ongles

Concernant les cheveux, la cigarette favorise la chute de cheveux et gêne la repousse de plusieurs façons:

- par toxicité directe de la fumée de cigarette sur les cellules des follicules pileux des cheveux,

- par altération de la microcirculation sanguine du cuir chevelu (action de la nicotine),

- par altération directe du cycle de croissance du cheveu,

- par la création d'une inflammation chronique du follicule pileux, entrainant finalement une fibrose, sorte de cicatrice, au niveau des follicules,

- par l'induction d'un déséquilibre hormonal sanguin favorisant les androgènes, hormones masculines, qui entrainent la chute des cheveux.

 

Concernant les ongles, ils sont altérés de deux façons:

- par le contact direct avec la cigarette, qui les jaunit,

- par la réduction de leur vascularisation, ce qui les prive de sang et d'oxygène, et donc gêne leur repousse.

 

4- Fumer perturbe la cicatrisation

Les effets du tabac sur la microcirculation sanguine sont responsables de troubles de la cicatrisation, ce qui favorise des cicatrices disgracieuses et augmente le risque infectieux en post-opératoire.

 

5- Fumer aggrave les maladies de peau chroniques

Le tabac est un facteur qui déclenche, favorise ou entretient certaines maladies cutanées chroniques, comme le psoriasis et l'eczéma. Vous gagneriez donc à réduire la cigarette si vous avez du mal à contrôler ces pathologies, ou si elles récidivent sans cesse.

 

Dans tous les cas, on peut observer une amélioration de l'état de la peau, des cheveux et des ongles en réduisant la consommation de cigarettes. Ces résultats concrets sont une source de motivation supplémentaire pour celles et ceux qui souhaitent arrêter de fumer.

 

 

Photo: flickr.com