Femme avec t-shirt vegan ninja

1- Un apport trop dosé en vitamine B12

Le problème majeur des vegans est le risque de carence en vitamine B12. Les solutions possibles sont de consommer des algues (type spiruline), mais la vitamine B12 n'est pas forcément bien assimilable, et il est difficile de savoir quels apports sont nécessaires. Une alternative est de prendre des compléments alimentaires avec de la B12: soit dans un "mix multivitamines", soit dans un complément spécifique pour accompagner l'alimentation végan.

Le problème de ces compléments enrichis en vitamine B12 est qu'ils peuvent déclencher des acnés inflammatoires coriaces chez la femme adulte, surtout si vous dépassez les apports journaliers recommandés, en pensant bien faire, ou par inadvertance. Si vous souffrez de gros boutons rouges malgré une hygiène de vie irréprochable, essayez d'arrêter votre complément alimentaire pendant 3 mois, et voyez si l'état de votre peau s'améliore. Parfois, il faut savoir faire des compromis…Peut-être que manger un œuf ou un yaourt bio de temps en temps sera moins dommageable pour votre peau, sans toutefois compromettre vos convictions profondes et vos efforts à l'égard du monde animal.

 

2-  La consommation de vromage

Certains vegans ont du mal à renoncer au fromage et optent pour un substitut végétal: le vromage. Or, s'il y a bien un aliment qui peut causer de l'acné et la peau grasse dans un régime végétalien, c'est bien celui-ci ! Pensez-y: dans la catégorie des aliments industriels, le vromage de supermarché n'a rien à envier au Nutella, tant il est riche en matières grasses végétales. Je ne parle pas ici des préparations "maison", mais des tranches d'huile coagulées que vous trouverez sous vide au rayon frais de n'importe quel supermarché bio.

Si vous consommez régulièrement ce type d'aliment, et que vous débattez avec votre peau grasse ou vos boutons, arrêter le fromage végétal pendant un mois, et observez les modifications de votre peau…

 

3- La consommation d'aliments ultra-transformés

Le fait d'adopter un régime végétalien ne signifie pas forcément que l'on évite les aliments industriels, ayant subi de nombreux processus de transformation en usine. C'est malheureusement une erreur fréquente des végans qui souhaitent remplacer les produits animaux par des substituts végétaux. Ou le gluten par des substituts gluten-free, dans un autre contexte.

Or toutes ces préparations, même bio, ont subi de multiples tapes de transformation, et l'ajout de sucre, graisses, et diverses substances chimiques qui ont une action néfaste sur la peau. Du teint terne ou brouillé, aux problèmes d'acné, votre peau peut manifester son intolérance à ces aliments (mais peut-on appeler ces produits des aliments ?).

Bref, si vous ne mangez pas de protéines animales, tirez réellement un trait sur les steaks, saucisses et produits laitiers, et ne cherchez pas à les remplacer. Préférez les aliments bruts et peu transformés, ils sont plus sains, et occasionnent moins d'impact environnemental.


4- Des cosmétiques vegans inadaptés à votre peau

Vous avez fait le choix de traiter votre peau avec des cosmétiques vegans ? Bien. Mais êtes-vous sûre d'avoir trouvé des soins adaptés à votre type de peau ? Si vous utilisez des soins bio, par exemple, la liste des ingrédients est restreinte, et peut amener à avoir des textures plus épaisses qu'avec des soins plus "conventionnels". Vous pouvez également faire des choix malheureux, et utiliser trop d'huiles végétales sur votre peau mixte. Enfin, il est évident que vous ne trouverez pas dans les gammes restreintes véganes et/ou bio, les mêmes ingrédients actifs qu'en cosmétique industrielle.

Il ne s'agit pas de vous détourner d'un mode de consommation plus éthique et plus écologique, mais de vous permettre de prendre conscience des limites que représentent les cosmétiques alternatifs sur certaines peaux. Un visage qui présente une peau à tendance acnéique, ou divers problèmes chroniques, peut ne pas être équilibré par ces changements de soins. Pensez-y. Quitte à faire quelques compromis: un soin conventionnel sur le visage si votre peau s'en porte mieux, et des soins plus simples et plus sains sur le reste du corps par exemple.

De façon générale, retenez que la peau du visage est plus difficile à équilibrer que le reste du corps, et qu'elle ne représente que 5 % de la surface corporelle totale. Vous avez donc le droit de faire de petites entorses à vos principes, sans les renier, si vous ne trouvez pas d'autre solution.

 

Sur le même sujet:

- Les laitages donnent-ils de l'acné ?

- Avoir une belle peau: les aliments à éviter

- Les meilleurs aliments anti-acné

- Comment utiliser les huiles essentielles dans l'acné ?