Femme recouverte de sable à la plage

1- Adoptez une haute protection contre les UVB

C'est l'indice SPF - Sun Protection Factor- qui mesure cette protection. Il doit être au moins de 30, idéalement de 50, pour protéger les peaux claires des coups de soleil.

Sur les peaux sombres, le risque de coups de soleil existe aussi. Une protection solaire de SPF 20 à 30 est souhaitable aux heures les plus chaudes de la journée.

 

2- Adoptez une haute protection contre les UVA

On l'oublie souvent, et c'est parfois mal indiqué sur les emballages, mais un bon solaire doit vous garantir une protection élevée contre les UVA, rayons impliqués dans le vieillissement cutané, la formation de taches pigmentaires, et certains cancers de peau. L'indice de protection contre les UVA est le PPD: Persistent Pigment Darkening. Le PPD doit être égale à au moins 1/3 du l'indice SPF. Pour un solaire 50, le PPD indiqué sur le packaging doit être au moins de 16. Certains soins offrent des protections PPD bien supérieures (25 à 40), à vous de bien lire les emballages.

La protection contre les UVA doit être particulièrement élevée sur deux types de peaux:

- les peaux qui souhaitent limiter le vieillissement dû au soleil,

- les peaux qui ont des problèmes de pigmentation, tâches brunes, masque de grossesse etc…

 

3- Surveillez les indices UV

L'intensité du rayonnement UV est appelé indice UV. Cette échelle allant de 0 à 11+ a été définie par l'OMS et mesure le risque pour la santé lors d'une exposition solaire. Comprendre cet indice permet d'adapter son comportement et sa protection solaire pour se protéger. Attention, l'indice UV peut être élevé même en ville, dès le printemps, et représenter un danger pour les peaux claires ou pour les plus jeunes.

En dessous de 3, pas de souci pour vous exposer sans protection.

Mais au-dessus de 7, recherchez l'ombre, ou, à défaut, protégez-vous avez des vêtements et des crèmes solaires haute  protection.

 

4- Méfiez-vous des nuages

Selon leur épaisseur, les nuages peuvent laisser passer UVB et UVA. A moins d'être sous un orage, vous risquez donc des coups de soleil (parfois violents) et un bronzage intense sous un ciel nuageux. Vous devez donc utiliser la même protection solaire que par temps ensoleillé afin d'éviter les mauvaises surprises. De toute façon, les nuages peuvent être rapidement chassés par le vent et laisser place à un soleil de plomb en quelques minutes.

 

5-Méfiez-vous de la réverbération

La réverbération, c'est le rebond des UV sur une surface claire: le sable, l'eau, les dalles de la piscine…Vous pouvez donc prendre un coup de soleil bien à l'abri sous un parasol, ou dans toute zone ombragée qui jouxte une zone baignée de soleil.

 

6-Méfiez-vous des vitres

Si les UVB ne traversent pas les vitres, les UVA, plus longs, pénètrent par les vitres de voitures ou d'habitations jusqu'à la peau. Vous devez être vigilant si vous souhaitez limiter les problèmes pigmentaires ou le vieillissement cutané.

 

7-Protégez-vous lors des baignades

Dans la fraicheur de l'eau, on oublie que le soleil tape au-dessus. Les coups de soleil lors des baignades sont fréquents, surtout chez les enfants. La plupart des crèmes solaires ne tiennent pas plus de 60 minutes dans l'eau, et je parle des plus efficaces.

Pour la baignade, le port d'un T-shirt anti-UV reste la meilleure façon de profiter sans se bruler. L'ajout de crème solaire toutes les heures, et après chaque sortie de bain est nécessaire. Veillez à bien vous sécher avant de remettre de la crème, sinon, elle ne pénètrera pas et sera rincée dès que vous mettrez le pied dans l'eau.

 

8-Ne vous fiez pas à la température ressentie

Un vent frais ne veut pas dire que le soleil brille moins. C'est vrai pour les sports nautiques ou les randonnées en montagne. La protection solaire doit être appliquée de la même façon même s'il vous semble qu'il fait frais.

 

9-Protégez vos yeux

Les yeux sont souvent oubliés dans la protection contre les UV, surtout les yeux des enfants. Or les UV abiment les yeux à long terme, et agressent également la peau fragile du tour de l'œil, où vous ne mettez justement pas la crème solaire. Seule parade: des lunettes couvrantes et bien attachées. Ou des lunettes de piscine pour la baignade.

 

10-Régalez-vous de fruits et légumes

La prise alimentaire d'anti-oxydants est une aide considérable à la fois pour vous prémunir et pour réparer les dégâts solaires. Les fruits et légumes d'été sont vos meilleurs alliés pour faire face au soleil.

Les champions à dévorer sont surtout les: melons, abricots, tomates, baies, aubergines, citrons, salades…Et le vin rouge, avec modération.

 

Photo: www.kristendukephotography.com