Femme qui se brosse les cheveux

Certaines chutes de cheveux nécessitent de faire un bilan. Si l'on pense classiquement au manque de fer, il ne faut pas oublier d'explorer d'autres causes. Un bilan complet peut donc comporter:

 

Une prise de sang pour rechercher:

- une carence en fer: révélée par le taux d'hémoglobine sur la NFS, le taux de fer, mais surtout par le dosage de la ferritine, qui représente les stocks en fer de l'organisme.

- une anomalie thyroïdienne: par le dosage des hormones TSH et T4. Une hyper comme une hypothyroïdie peuvent générer une chute de cheveux.

- un problème hormonal avec hypersécrétion d'androgènes: par le dosage de la testostérone et d'autres hormones (SDHA, delta-4- androstènedione….).

 

Une analyse d'urine pour rechercher:

Une hypersécrétion de cortisol sur 24 heures (plus informatif qu'une simple prise de sang à un instant donné).

 

Une échographie des ovaires pour rechercher:

De multiples kystes, évoquant un syndrôme des ovaires polykystiques. Cette maladie touche quasiment 10% des femmes en France et se manifeste par une hyperandrogénie (chute de cheveux, acné, hyperpilosité, troubles des règles…), souvent associée à un excès de poids.

 

Ce premier bilan est prescrit par le dermatologue ou le généraliste. En cas d'anomalie évoquant un problème hormonal, c'est ensuite l'endocrinologue qui complètera et affinera le diagnostic. C'est également avec ce spécialiste qu'on discute du traitement le plus adapté, au cas par cas.

 

Photo:www.sheknows.com