Femme faisant stop de la main

1- Se laver à l’eau calcaire

Même avec un nettoyant doux, le calcaire agresse l’épiderme et le fragilise. La peau devient plus sèche et plus irritable, puis si le problème persiste, elle se froisse prématurément. Ceci est particulièrement visible sur les zones où la peau est déjà naturellement fine et fragile : le contour des yeux, le décolleté et le dos des mains.

Si l’eau de votre région est calcaire, quelques solutions s’offrent à vous : adoucir l’eau de la salle de bain avec un filtre adapté, utilisez de l’eau thermale ou de l’eau minérale pour la toilette, ou vous démaquiller avec une lotion micellaire ou un lait démaquillant sans rinçage.

 

2- Utiliser une crème à la texture inadaptée

Le choix de la texture d’un soin n’est pas simple, mais il conditionne la bonne santé de la peau. En effet, trop riche ou trop gras, le soin peut étouffer la peau, la faire luire, ou provoquer des boutons. A l’inverse, un soin trop léger peut provoquer inconfort, sécheresse et ridules, ou même entrainer une sécrétion de sébum indésirable pour compenser le manque d’hydratation en surface.

N’hésitez donc pas à avoir des soins de texture différente que vous utiliserez en fonction des besoins de la peau, et qui sont variables parfois d’une semaine à l’autre. Pensez également à changer de texture lors des changements de saison, puisque votre peau n’a pas les mêmes besoins en hiver ou en été.

 

En pratique, les textures à privilégier sont :

- Pour les peaux mixtes à grasses : des sérums ou gels en été ; des fluides ou des crèmes légères en hiver.

- Pour les peaux normales : des émulsions en été ; des crèmes légères ou riches en hiver (selon le froid).

- Pour les peaux sèches : des crèmes légères ou riches en été ; des baumes en hiver.

 

Voilà, ce n’est pas si compliqué !

 

3- Plisser les yeux

Cette mauvaise habitude-là devrait être combattue toute la journée. Seulement, il est bien difficile de prendre conscience du plissement des yeux, et de leurs effets sur la peau fine de la patte d’oie et de la paupière inférieure. Pour vous aider, placez-vous devant un miroir et observez votre peau de près. Plissez les yeux 30 secondes et voyez comment se creusent les ridules du tour de l’œil. Relâchez les muscles et comparez. Vous comprenez comment vos petits réflexes abiment votre peau ? Et il est bien difficile de déplisser la peau ensuite.  

En pratique, soyez tout d’abord attentive aux moments où vous plissez les yeux : devant l’ordinateur, sur l’écran de votre téléphone, en conduisant, en accommodant pour lire de près ou au contraire voir les panneaux au loin, ou tout simplement lorsque vous vous concentrez sur un travail manuel ou une réflexion intense.

Lorsque vous aurez pris conscience de cela, agissez en conséquence pour éviter le froncement : faites changer vos verres de lunettes, ayez sur vous des lunettes de soleil, installez votre ordinateur au bon endroit, et tachez de décontracter vos muscles lorsque vous vous concentrez. Parfois, un petit massage et un étirement doux des muscles peut aider à les relaxer, pensez-y !

 

4- Fumer

Impossible de ne pas citer le tabac tant ses méfaits sur la peau sont nombreux. Teint terne, points noirs, microkystes lors des premières années…Puis le tabac accélère le vieillissement cutané, ce qui provoque l’apparition de rides du tour de l’œil, du tour de bouche, ainsi qu’une perte d’élasticité du visage.

Vous fumez ? Commencez par réduire un peu votre consommation de cigarettes, vous verrez petit à petit votre teint s’éclaircir et votre grain de peau s’affiner.

Si vous ne pouvez décidément pas vous passer de la cigarette, ne perdez pas de temps et optez pour des soins dermatologiques qui entretiennent la capiltal peau: peelings, lasers de réjuvénation, injections...Discutez-en avec votre dermato !


5- Se toucher le visage

Ce petit geste machinal n’est pas sans conséquences pour la peau. Porter sans cesse ses mains au visage a plusieurs conséquences. Tout d’abord, vous véhiculez vers cette zone des microbes qui sont sur vos mains, et vont se retrouver ainsi sur la peau délicate du visage. En plus de favoriser les boutons, ces germes se retrouvent près de « portes d’entrée » qui sont la bouche, le nez et les yeux, et qui permettent à des agents infectieux de pénétrer dans l’organisme.

De plus, le tripotement régulier du visage et de ses petits boutons (que vous gratouillez machinalement ou par énervement), favorise l’éclosion de lésions d'acné ou de marques résiduelles. Une bien mauvaise habitude à perdre dès que possible !

Pour limiter ces gestes, il faut d’abord en prendre conscience évidemment. Soyez attentive à vos mains, ou demandez à une collègue de vous signaler ces petits réflexes. Puis remplacez le geste des mains portées au visage par autre chose. Tripoter un col de vêtement ou une mèche de cheveux, faire tourner un stylo entre ses doigts peut apporter le même apaisement à votre esprit, sans aucune conséquence pour la peau.

 

6- Travailler près d’une baie vitrée

Certes, il est agréable de bénéficier de lumière et d’une vue dégagée, mais ce n’est pas un cadeau à faire à votre peau, surtout si elle est claire. En effet, une partie des rayons du soleil passe à travers les vitres, dont les UVA, responsables du vieillissement de la peau, du bronzage et des marques brunes. Années après années, une peau claire va donc vieillir de la même façon que si vous aviez passé du temps à travailler dans un jardin. Le même phénomène se produit si vous passez beaucoup de temps au volant.

Pour parer cela, la solution est simple : soit vous troquez votre place pour un poste de travail moins exposé à la lumière naturelle, soit vous mettez le matin un soin contenant une protection solaire.

 

7- Avoir des horaires irréguliers

Difficile de choisir ses horaires dans certaines professions, mais malheureusement, l’irrégularité des horaires de coucher et de lever a des conséquences sur la peau. La peau se régénère, se répare et se détoxifie la nuit…à condition qu’elle perçoive les signaux qui en annoncent le début, et que votre sommeil soit de bonne qualité. Des horaires anarchiques, ou des week-ends festifs avec un décalage important par rapport à la semaine, brouillent les pistes pour l’organisme. D’où la fatigue de début de semaine qui s’ensuit. De même, si vous dormez mal, impossible pour la peau de trouver les conditions favorables pour récupérer.

Les conséquences, vous les observez au réveil : teint terne et brouillé, et traits tirés. A long terme, la peau se flétrit plus vite que prévu et on vous donne volontiers plus que votre âge.

D’où l’importance de veiller à la régularité de ses horaires de vie, pour avoir une peau saine et fraiche. Si vos horaires de travail sont réguliers, tachez de vous coucher tous les jours à la même heure, sans trop vous décaler le week-end. Si vos horaires sont irréguliers, vous n’y pouvez pas grand-chose, il faut donc miser sur la qualité de votre sommeil, afin qu’il soit pleinement réparateur. Privilégiez la pénombre une heure avant d’aller au lit, des lumières chaudes et douces, bannissez les écrans de tout type également. Enfin, dormez dans le noir complet (quitte à porter un masque), en silence, et dans une pièce fraiche.

 

8- Manger sucré

Le sucre est un plaisir qui égaye votre journée, une récompense que vous vous offrez, mais ce régime n’est pas du gout de la peau ! La prise régulière de sucre entraine des réactions chimiques irréversibles au sein des organes riches en collagène, dont la peau. Plus précisément, ce phénomène de glycation (du grec glukus : « sucré « ) entraine la rigidification et la détérioration du collagène du derme. Concrètement pour la peau : rides, ridules et perte d’élasticité sont observées, et ce de façon définitive.

Comme il va être difficile d’envisager un sevrage, essayez de ruser en consommant des aliments dont la saveur sucrée n’entraine pas autant de dégâts sur le corps. Ainsi, le sirop d’agave ou le sucre non raffiné (au rayon bio) peuvent replacer le sucre blanc ; un fruit peut remplacer des biscuits, et une eau gazeuse additionnée de jus de citron peut remplacer un soda.

Et rappelez-vous : moins de sucre, c’est de toute façon une meilleure santé.

 

9- Mal se démaquiller

Vous savez que le démaquillage est une étape-clé pour avoir une jolie peau, mais encore faut-il l’effectuer correctement. Si vous utilisez un gel moussant, veillez à faire mousser au moins 30 secondes partout, y compris au niveau du cou, où le maquillage migre souvent un peu sous l’effet de la sécrétion de sébum et de la transpiration, même minimes. Si vous utilisez un coton et un démaquillant sans rinçage, un seul mot d’ordre : repasser un coton propre imbibé de produit tant qu’il ne revient pas parfaitement blanc ! Finir son nettoyage avec une brumisation ou une lotion tonique n’est pas suffisant puisque ces eaux ne retirent pas la phase grasse du make-up.

De plus, un nettoyage plus profond deux fois par semaine est souhaitable. Vous avez le choix : gommage aux microbilles, masque au charbon, brosse nettoyante…Ces gestes permettent de débarrasser la peau des impuretés, des cellules mortes et des particules de pollution.

 

10- Zapper la crème solaire en ville

Oui, les dermatologues sont un peu obsessionnels sur la crème solaire, je le reconnais. Mais qui est aussi bien placé que nous pour mesurer les effets des expositions solaires, même en apparence banales, sur la peau ? Et le fait d’être en ville ne signifie pas que vous n’êtes pas bombardée d’UV et de rayons infrarouges, les ennemis de la peau ! Sans rentrer dans les détails, ces rayons altèrent les diverses couches de la peau, y compris en profondeur, et accélèrent drastiquement le vieillissement cutané. Souvenez-vous que le soleil est la première cause de vieillissement de la peau. S’il y a un effort à faire, c’est bien de vous protéger !

Or, en ville, si l’on n’est pas en vacances, on  n’y pense pas. Ou on sous-estime l’intensité des rayons. Enfin, il est difficile de prendre conscience du temps cumulé passé au soleil puisque les zones d’ombre alternent avec les zones de soleil.

Malgré tout, pensez à vous protéger du soleil en ville, au printemps et en été, dès lors que votre sortie dépasse 30 minutes. C’est contraignant, mais c’est vraiment la seule façon de profiter des plaisirs de l’été en milieu urbain, sans nuire à la qualité de votre peau.

Une dernière précision : outre le visage, pensez à protéger également le cou et le décolleté, qui sont des zones où la peau est particulièrement fragile.

 

Sur le même sujet :

- 5 astuces pour un teint lumineux (mais pas luisant)

- Comment améliorer l’efficacité de vos soins visage ?

- En finir avec les pores dilatés !

- Peau saine : mode d'emploi

- 5 étapes pour un coup d’éclat immédiat