Femme dormant

Vous avez le teint brouillé au réveil malgré vos crèmes de nuit sophistiquées ? C'est peut-être la qualité de votre sommeil qui fait défaut…Explications:

La peau est un organe qui travaille la nuit, diverses études ont mis en évidence la synchronisation des activités cellulaires de la peau avec le sommeil. Plus particulièrement, c'est durant la première partie de la nuit que les activités de synthèse et de réparation des cellules cutanées sont les plus intenses, avec un pic 1h et 4h du matin.

Un sommeil de mauvaise qualité, ou des rythmes biologiques désynchronisés, peuvent donc compromettre les capacités de régénération de la peau.

Par ailleurs, une étude de 2013 a objectivé chez 60 femmes les effets concrets du manque de sommeil sur la qualité de la peau. Cette étude, commandée par la marque Estée Lauder, a été réalisée par des chercheurs de l'University Hospitals Case Medical Center de Cleveland. Dans cette étude, les femmes âgées de 30 à 49 ans ont été réparties en groupes selon la qualité de leur sommeil, évaluée par un index de qualité du sommeil prenant en compte la durée moyenne du sommeil et la qualité du repos nocturne (Pittsburgh Sleep Quality Index).

Les résultats de cette étude montrent que les femmes qui dormaient mal montraient plus de signes de vieillissement cutané, et que leur peau se remettait moins bien des agressions quotidiennes (dont les coups de soleil).

 

Concrètement, que risque la peau quand on dort mal ou peu ?

Lorsque les troubles du sommeil sont récurrents ou chroniques, voici finalement ce qui est observé sur la peau:

- perte d'élasticité,

- relâchement cutané,

- apparition de tâches pigmentaires,

- moindres capacités de réparation suites aux agressions subies par la peau,

- rides précoces,

- perte d'éclat du teint.

 

Pour améliorer la qualité de votre sommeil, certaines règles simples peuvent être recommandées:

- exposez-vous à la lumière naturelle chaque jour, afin de caler votre cerveau sur un rythme naturel,

- baissez la lumière chez vous le soir,

- conservez des horaires de coucher réguliers,

- évitez de vous exposer à la lumière des écrans de TV, ordinateur, ou tablette le soir (ils maintiennent le cerveau en éveil),

- veillez à dormir dans la pénombre et le calme,

- établissez des petits rituels apaisants au coucher,

- ne dormez pas dans une pièce trop chauffée,

- consultez si vous avez le nez bouché ou si vous ronflez, car ces pathologies altèrent beaucoup la qualité du sommeil.