Ventre de femme

Grossesses, variations de poids, excès alimentaires  et variations hormonales marquent rapidement le ventre des femmes. Si bien que dès la trentaine, même sans bambin, on peut constater que la peau s’affine, est moins élastique, que la paroi abdominale est moins tonique…et, avouons-le, que de petits kilos s’installent sous notre ceinture ! Celles qui ont eu des bébés peuvent également être marquées de vergetures ou d’un relâchement situé autour du nombril.

Mais plutôt que de déprimer devant les corps parfaits des « fit girls » sur Instagram ou dans les magazines, si vous décidiez enfin de prendre les choses en mains ? Car, oui, on peut améliorer le relâchement du ventre, et ce à tout âge ! Voici la stratégie.

1) Identifier le problème

Sous l’appellation « ventre relâché » peuvent se cacher (ou se cumuler) différentes situations à traiter séparément. C’est ce que votre dermato cherchera à identifier, par un examen soigneux de chaque « plan anatomique ». Le relâchement affecte-t-il l’élasticité de la peau ? La paroi musculaire ? Y a-t-il un excès cutané à retirer ? La peau est-elle atrophique ou vergeturée ?

Il faut bien comprendre qu’une situation mixte, cumulant plusieurs problèmes, nécessite une prise en charge qui agit sur toutes les composantes du relâchement. C’est le cas par exemple, lorsque la peau du ventre est fripée et s’associe à un relâchement de la paroi musculaire, suite à une grossesse.


2) Stabiliser le poids

Même si n’êtes pas en surpoids, il faut éviter les variations brusques et les « effets yo-yo », qui distendent la peau ou favorisent la prise de « bedaine ». La graisse située en bas du ventre est difficile à déloger chez la femme, il vaut donc mieux une situation stable avec quelques kilos superflus, que des régimes intermittents qui favorisent le stockage de gras dans cette zone.

De même, évitez les changements de contraceptions ou traitements hormonaux, qui peuvent déséquilibrer votre organisme et se solder par un gain de poids, ou une rétention d’eau  indésirables.

 

3) Lutter contre les facteurs aggravants

Si, à votre problème de relâchement, s’ajoute une sensation d’être gonflée ou ballonnée, il y a certainement des facteurs aggravants à rechercher…et à éliminer. Les gonflements, par exemple, sont souvent dus à un déséquilibre hormonal (pilule trop dosée), la rétention d’eau est aggravée par un régime riche en sel. Quant aux ballonnements, ils résultent peut-être d’une alimentation qui ne vous convient pas tout à fait (excès de pain, de sucre ou de FODMAP…).

Faîtes quelques essais en modifiant votre alimentation et observez ce que cela change au niveau du ventre.

 

4) Tonifier ses abdos

Difficile d’avoir un ventre tonique avec des muscles qui ne remplissent pas leur fonction. Les muscles abdominaux profonds jouent là un rôle essentiel. Vous ne les voyez pas (ce ne sont pas ceux qui dessinent des  « tablettes de chocolat »), mais les muscles de la paroi abdominale maintiennent vos organes bien à l’abri dans votre ventre. Et si cette paroi n’est pas assez tonique, le ventre ressort au-dessus de la ceinture.  Attention, il est toutefois normal d’avoir un peu de relief sur le bas du ventre chez la femme, ne faîtes donc pas une fixation sur cet aspect normal de la morphologie féminine. Sous le nombril, les muscles sont très difficiles à tonifier, et un petit dépôt de graisse est normal. En revanche, on améliore souvent l’aspect relâché du ventre en mettant un peu de gainage au programme du week-end.

 

5) Choisir les bonnes crèmes

Bien sûr, une crème n’est jamais miraculeuse dans cette situation de relâchement abdominal. Mais tout de même, un soin régulier peut avoir un intérêt : à la fois pour stimuler le renouvellement du collagène de la peau, et également pour drainer la rétention d’eau.  Choisissez donc une crème qui traite ces deux aspects.  Par exemple : Cytolslim de Cytolnat, Ecla-Cell de Auriga,ou Soin Remodelant Ventre Taille de Clarins.

Et pour en tirer un maximum de bénéfices, appliquez-la quotidiennement en massant une minute, sur le ventre et les hanches.

 

6) Faire du laser

Sur le relâchement cutané stricto sensu, sur l’aspect de peau fripée, ou sur les vergetures, rien de tel que les lasers fractionnés ou la radiofréquence. Ces actes permettent en effet de lisser la surface de la peau, et d’activer en profondeur la fabrication de tissu élastique et de tissu de soutien. Après quelques séances, la peau est plus lisse, plus élastique et plus tonique. Et ces actes se pratiquent également sur les peaux sombres ou fragiles sans problème.

 

Sur le même sujet :

- 5 actes pour tonifier sa peau

- Lipoaspiration : que savoir avant de se lancer ?

Tags: ventre laser