Laser fractionné Paris

1- Les cicatrices d'acné en creux

Le laser CO2 fractionné agit comme une ponceuse sur les cicatrices d'acné en cupules (en creux). Il nécessite plusieurs séances et les résultats sont progressifs, mais l'amélioration est souvent nette. Et on peut traiter tous les types de peaux: même les plus sombres, même les plus fragiles.

2- Les rides fines

Les ridules et rides étroites sur peau fine et claire sont une excellente indication au relissage laser fractionné. Visage, cou, décolleté, contour des yeux…Plus la peau est fine et atrophique, meilleurs seront les résultats.

Attention toutefois à ne pas attendre de miracle sur la zone du front, où les rides sont également dynamiques, c'est-à-dire générée par la contraction des muscles du front. Dans ce cas, un traitement complémentaire à la toxine botulique est nécessaire pour atténuer la mobilité du front.

3- La perte de densité et d'élasticité cutanée sur le visage ou le corps

C'est une demande fréquente en dermatologie esthétique: comment retrouver de l'élasticité et une peau plus tonique sur le visage ou le corps. Les lasers fractionnés, de part leur effet thermique, agissent sur le relâchement cutané, à condition qu'il ne soit pas trop prononcé. Bine sûr, un laser ne fera jamais la même chose qu'un lifting…mais gagner 2-3 mm sur les bajoues, et avoir une peau plus lisse n'est pas négligeable ! Idem sur le corps. Il m'arrive souvent de faire du laser fractionné sur des bras relâchés, des ventres distendus, des décolletés ou des cuisses à la peau trop fine.

La meilleure indication est la suivante: relâchement cutané modéré chez des patientes au poids stable et qui pratiquent une activité physique régulière. Parce qu'évidemment, si vos abdos sont déficients ou vos triceps inutilisés…le laser, qui ne travaille que sur l'élasticité cutanée, ne pourra rien en profondeur pour vous muscler un peu.

4- Les vergetures anciennes ou récentes

Longtemps considérées comme impossibles à traiter, les vergetures font désormais partie des indications classiques au laser fractionné.

Pour les vergetures rouges et récentes, le laser permet rapidement de stopper l'évolution creusante de la vergeture, et son action thermique induit une synthèse de collagène et de tissu élastique qui vont "remplir" la lésion et éviter l'évolution vers une cicatrice atrophique. Dans ce cas-là, plus on intervient tôt, meilleurs sont les résultats. Pour les vergetures post-grossesse, par exemple, 3 séances effectuées dans les 6 mois qui suivent l'accouchement permettent d'atténuer considérablement les vergetures, voire de les effacer totalement dans certains cas.

Concernant les vergetures blanches ou anciennes, on peut également les atténuer, avec toutefois des résultats moins spectaculaires que sur des lésions récentes. Le protocole est alors un peu différent: on privilégie l'effet abrasif du laser, afin de poncer la surface de la vergeture, et on attend généralement 2-3 mois entre chaque séance, afin de laisser le temps à la peau de se remodeler.

5- Le relissage des zones fripées

Un décolleté froissé, des avant-bras qui plissent… ? Ceci est dû à une perte de densité du derme, en particulier une perte du tissu élastique. Rares sont les techniques qui permettent une amélioration, à part la mésothérapie. Mais il est bien difficile de traiter à l'aiguille de grandes surfaces. C'est là que les lasers CO2 fractionnés ont tout leur intérêt: permettre en quelques séances de stimuler le renouvellement du tissu de soutien cutané et travaillant vite sur de larges surfaces. Par rapport aux injections de mésothérapie, les lasers ablatifs offrent également l'intérêt d'avoir un effet peeling en surface, très intéressant lorsqu'il existe des taches brunes ou des ridules.

6- La prévention du vieillissement cutané

Il n'est pas forcémeent nécessaire d'attendre que la peau se dégrade pour avoir recours aux fractionné ! Diverses études ont montré le bénéfice des séances laser dans la prévention du vieillissement cutané. Le derme conserve son épaisseur et son élasticité grâce à des séances préventives de laser CO2 fractionné. Dans ce cas, évidemment, les séances sont plus espacées. Les bonnes indications concernent les zones où la peau est naturellement fine, comme le cou, le décolleté ou le dos des mains. On peut également traiter préventivement le visage, à partir de 30 ans, tout particulièrement pour les femmes à la peau claire ou qui se sont beaucoup exposées au soleil. 1à 2 séances par an sont suffisantes en prévention du vieillissement cutané.

7- Les cicatrices chirurgicales rouges

Qu'une cicatrice soit récente ou date de plus d'un an, on peut l'améliorer avec du laser fractionné. Vous pouvez opter pour du laser à titre systématique sur une zone récemment opérée, afin d'améliorer la cicatrisation. Ou vous pouvez avoir recours au laser sur une cicatrice datant de plus d'un an, qui refuse de blanchir. Sur ces cicatrices, la persistance de la rougeur et/ou de démangeaisons est un signe d'immaturité et d'activité de la cicatrice: elle "travaille" et ne se stabilise pas. Les lasers CO2 fractionnés permettent de stopper ce processus inflammatoire et de lisser la surface cutanée afin d'atténuer la cicatrice et de la faire blanchir.

8- Les cicatrices de brulures ou d'abrasion

Ce cas est rare, mais lorsqu'une cicatrice de brulure est un peu étendue, ou qu'elle siège sur une zone de plis et gène les mouvements, le laser CO2 fractionné permet des améliorations nettes en quelques séances. L'idéal est, parallèlement, d'effectuer des massages quotidiens profonds sur les cicatrices, afin de l'assouplir en profondeur.

Pour les abrasions, par exemple dues à des chutes sur du bitume, le laser améliore également l'aspect esthétique en 2 à 4 séances.

 

Dans tous les cas, on peut traiter tous les types de peaux: même les peaux noires, même les peaux sensibles ou fragiles. Des paramètres plus doux sont toutefois adoptés pour éviter l'hyperpigmentation (la formation de taches brunes) sur les peaux sombres, ou pour préserver les peaux ou les zones les plus fragiles.

Enfin, sachez qu'il vaut mieux éviter de faire du laser en été, car la peau doit être protégée du soleil pendant quelques jours à quelques semaines après la séance laser.

 

Sur le même sujet:

- Du laser contre le relachement du visage

- Laser fractionné: les bonnes indications

- Les technologies fractionnelles dans les traitement des ridules

- Laser CO2 fractionné: de quoi s'agit-il ?