laser dermatologique

Les lasers fractionnés sont une grande famille. Certains laissent des croutes sur la peau, d'autres non. La plupart stimulent la synthèse de collagène en chauffant la peau en profondeur et permettent un lissage de surface. Ces appareils sont  particulièrement intéressants pour atténuer le relief cutané, et faire gagner en tonicité et élasticité les peaux fines. A condition de respecter les bonnes indications.

1- Le relissage des cicatrices d'acné

Afficher l'image d'origine

Le développement des lasers fractionnés a représenté un grand progrès dans la prise en charge des cicatrices d'acné creusées, en cupules. Alors qu'on faisait auparavant du relissage sous anesthésie générale, avec pansements durant 15 jours, les lasers fractionnés occasionnent au pire quelques jours de croutes. Il faut en revanche plusieurs séances.

Autre avantage des fractionnés: pouvoir traiter également les cicatrices d'acné sur peaux sombres ou noires, ce qui était très risqué auparavant.

Une mauvaise indication:

Il faut en revanche reconnaitre que les lasers fractionnés offrent des résultats décevants sur les cicatrices d'acné très profondes, en pic à glace. Dans ces cas, aujourd'hui rares, une chirurgie de relèvement des cicatrices est nécessaire avant tout acte laser, et le relissage au CO2 ultrapulsé au bloc opératoire peut s'avérer nécessaire.

 

2- Le relissage des dégâts solaires

Les lasers fractionnés génèrent un effet thermique puissant et profond au niveau de la peau. Et le fait de chauffer le derme active la production de collagène, d'acide hyaluronique et d'élastine. De quoi redonner épaisseur, tonicité et élasticité aux peaux abimées par le soleil. Les résultats sont habituellement visibles dès la première séance, mais ils ne sont pas immédiats: il faut quelques semaines pour que la peau change de façon visible. En pratique, on constate une réduction des ridules de surface (l'aspect de "croisillons" est réduit), une remise en tension des zones affaissées et une réduction des taches.

Une mauvaise indication:

Le laser fractionné agit en profondeur et permet de gagner en épaisseur et de lisser la surface. Si cela fonctionne bien sur les peaux très fines, les résultats seront en revanche décevants sur les peaux déjà épaisses, les peaux peu ridées, et si le problème prédominant est celui des taches solaires.

 

3- Le traitement des peaux modérément flétries

Par son effet thermique profond, le laser fractionné active la synthèse des molécules de structure du derme: il permet d'en augmenter l'épaisseur. La chaleur permet également d'obtenir une contraction du collagène, avec une petite remise en tension de la peau de l'ovale du visage. Les bonnes indications sont représentées par les peaux très fines, même fragiles, claires et siège de nombreuses petites rides en croisillons. Le fait d'avoir une peau fragile n'est pas une contre-indication, au contraire. Les résultats sont les meilleurs sur les peaux atrophiques.

Une mauvaise indication:

Le laser est avant tout un booster de collagène et un outil de lissage, il ne peut pas offrir de lifting comparable à un acte chirurgical. Si votre visage nécessite de repositionner des tissus, le laser ne pourra pas le faire. Il est fréquent d'avoir à la fois besoin d'un laser de "ponçage" en surface et d'un lifting pour traiter la laxité cutanée. Dans ce cas, il n'y a pas d'ordre préférable. Les deux actes peuvent même se succéder à un mois d'intervalle.

 

4- L'atténuation des vergetures

Voici encore un autre domaine révolutionné par les lasers fractionné. Car avant leur arrivée, il y avait peu à proposer sur les vergetures. Les lasers fractionnés ont un double intérêt dans ce cas: lisser la surface (pour les lasers ayant une action ablative), et chauffer la profondeur de façon à activer la synthèse de collagène pour "remplir" les vergetures. Les lasers fractionnés sont proposés à la fois sur les vergetures récentes, rouges, et sur les vergetures anciennes blanches. Mais il faut savoir que les meilleurs résultats sont obtenus sur les vergetures les plus récentes, sur lesquelles le laser exerce en plus un effet anti-inflammatoire qui stoppe l'évolution creusante de la vergeture. Dans tous les cas, il faut bien comprendre que l'on n'obtient qu'une amélioration, sans disparition totale des vergetures (sauf cas rares, et uniquement sur vergetures récentes).

Comme dans les autres indications, même les peaux très sombres peuvent être traitées.

Une mauvaise indication:

Les patientes cherchant une disparition totale de leurs vergetures seront déçues de ces actes. Il faut donc bien que patiente et médecin se comprennent sur les résultats prévisibles. Les vergetures très atrophiques, très larges, et sur peau fine sont les plus difficiles à traiter, et il faut souvent plus de séances que pour des lésions récentes, peu creusées.