Cate Blanchett

1- Les épices

Les aliments épicés déclenchent des flushs, c'est-à-dire des rougissements brusques du visage chez les porteurs de rougeurs permanentes ou intermittentes. Il faut donc limiter leur consommation.

 

2- Les piments

De même, les piments favorisent les variations brusques du calibre des vaisseaux du visage. Ils contiennent en effet une molécule appelée la capsaïcine qui dilate les vaisseaux sanguins de la bouche, puis cet effet s'étend en quelques secondes à l'ensemble des vaisseaux du visage.

Résultat: une dilatation brutale des capillaires cutanés, et une surchauffe visible de la peau pour une trentaine de minutes.

 

3- L'alcool

L'alcool provoque aussi une vasodilatation des vaisseaux sanguins de la peau. Or, plus ces vaisseaux passent de temps dilatés, plus ils ont du mal à reprendre leur calibre normal.

 

4- Les aliments très chauds

Ces aliments agissent presque mécaniquement en créant un réflexe vasculaire destiné à rafraichir toute la tête: lorsque vous mangez très chaud, cette augmentation de température entraine la dilatation des vaisseaux du visage, de façon à augmenter la déperdition thermique et à vous rafraichir. C'est sain, mais dans le cas des rougeurs, il faut éviter autant que possible de laisser les vaisseaux se gonfler de cette façon. On conseille donc de limiter la température des soupes, et des boissons chaudes.

 

5- Les aliments gras

Les aliments gras (en particulier industriels), sont riches en graisses saturées, qui augmentent l'inflammation dans tous les tissus du corps. La peau n'y échappe pas. Or les rougeurs du visage, la rosacée, s'accompagnent d'une inflammation anormale du derme, autour des vaisseaux. On peut donc, en limitant les aliments pro-inflammatoires, limiter un peu l'inflammation de la peau.

 

A part les aliments, certaines autres erreurs à éviter sont listées dans cet article.