Femme avec rougeurs du visage

Si la rosacée peut toucher toutes les populations et toutes les tranches d'âge, il faut savoir qu'il s'agit généralement d'une pathologie de l'adulte d'âge moyen (30 à 60 ans), à la peau claire, et que les femmes semblent plus touchées que les hommes.

Il existe un gradient de prévalence nord-sud: les habitants des pays du nord sont plus touchés que ceux du sud. Ainsi, on estime que 10% des Suédois ou des Irlandais sont porteurs de rosacée, contre 1 % des Grecs.

Des manifestations variables et parfois banales

La rosacée se caractérise principalement par des rougeurs de la peau, ou des yeux. Elle touche le milieu du visage: nez, joues et menton. Les rougeurs peuvent être permanentes ou non, et s'accompagnent de boutons ressemblant à de l'acné à un stade avancé.

Parmi les gens souffrant de rosacée cutanée (ou de couperose), 30% environ présentent également une atteinte oculaire avec des rougeurs, des démangeaisons ou une sécheresse des yeux.

 

4 stades évolutifs

Classiquement, la rosacée évolue en 4 stades. Mais ce n'est pas toujours aussi bien individualisé ni successif: certains patients restent au stade 1 ou 2, d'autres entrent dans la rosacée par le stade 3 ou 4.

Stade 1

Ce premier stade est celui des phénomènes vaso-moteurs paroxystiques: les bouffées vaso-motrices, ou flushes en anglais. A ce stade précoce, la rosacée se manifeste par des épisodes de rougissements brusques du visage et/ou du décolleté. Ces rougissements sont déclenchés classiquement par l'ingestion d'alcool, de boissons chaudes, de plats épicés, par le passage du froid au chaud, ou par les efforts de concentration.

Les flushes peuvent être contrôlés en suçant un glaçon.

 

Stade 2

Résultat de recherche d'images pour

A ce stade, les rougeurs du visage sont permanentes. Il peut s'agir de rougeurs diffuses: on parle d'érythrose. Ou de vaisseaux bien visibles: c'est la classique couperose. A ce stade, les flushes existent également, et la peau est décrite par les patients comme très réactive, voire instable ou intolérante.

 

Stade 3

Afficher l'image d'origine

Le stade 3 est le stade des "boutons" de rosacée. Papules (boutons rouges) et pustules (boutons à tête blanche) siègent majoritairement sur les joues et le nez, parfois le front. Ces lésions peuvent être confondues avec de l'acné, compliquant le diagnostic et retardant la prise en charge.

 

Stade 4

Afficher l'image d'origine

Ce stade rarement atteint touche préférentiellement les hommes. Il s'agit du stade des "phymas" ou épaississements cutanés localisés. Le plus classique est le rhinophyma, avec des déformations du nez.

 

Des facteurs favorisants à connaître

Même si elle est imparfaitement comprise, la survenue de la rosacée dépend de plusieurs facteurs:

- Des anomalies vasculaires locales: le flux sanguin dans la veine faciale ne se fait pas correctement, notamment en cas d'élévation de la température interne,  et ceci favorise la stagnation du sang au niveau de la peau, donc un certain engorgement.

- La présence anormalement élevée d'un parasite vivant normalement en colonies restreintes sur la peau: Demodex folliculorum.

- Des anomalies immunitaires locales, avec une surpopulation de cellules immunitaires relargant des médiateurs de l'inflammation dans le derme (les mastocytes).

- Une hyper-réactivité du système nerveux périphérique local.

 

Dès lors, on comprend mieux que la stratégie de prise en charge et de traitement de la rosacée cible à la fois la composante vasculaire (avec du laser ou des vasoconstricteurs locaux) et à la fois la composante inflammatoire et microbienne (avec des antibiotiques).